L’UJAP connaît toutes les équipes qui composent la Pro B puisque la phase aller est maintenant terminée. Qui aurait cru que l’UJAP terminerait cette phase avec 13 victoires et seulement 4 défaites ? Nos béliers sont deuxièmes à une petite victoire du premier, Blois, avec l’objectif play-offs en ligne de mire. Aujourd’hui, zoom sur les plus belles performances de nos ujapistes.

 

 

1 – Quimper vs Nantes : Moneke, le cauchemar de Rougeau

Dans un contexte compliqué, Quimper accueillait Nantes un an jour pour jour après le décès du joueur de l’Hermine Jermaine Marshall. Visiblement touchés, les nantais ont totalement perdu le fil de leur match. Mais tout le monde était unanime pour dire que c’était sans doute l’une des plus belles performances de l’UJAP. Chima Moneke, en difficulté en attaque, a été tout simplement héroïque en défense. René Rougeau, candidat au MVP, a réalisé sa pire évaluation cette saison avec 7 points et a inscrit seulement 10 points à 21% au shoot. Et que dire du match de David Jackson ce soir-là ? Il volait littéralement sur le parquet. A guichets fermés, la salle était en fusion derrière nos béliers, l’une des plus belles soirées basket avant l’arena ?

 

2 – Quimper vs Vichy-Clermont : Dussoulier régale

Quelques jours avant que le Père Noël nous offre nos cadeaux, l’UJAP nous en avait fait un beau. A l’occasion de la réception de Vichy-Clermont, la bande à Laurent Foirest a vécu un match plutôt très bon malgré un relâchement en fin de partie. Dans ce match, un homme s’est illustré, c’était Lucas Dussoulier. Très adroit au shoot et surtout derrière l’arc, il a battu son record de passes décisives. Résultat, il terminera le match avec 17 points et 8 passes décisives pour une évaluation totale à 27. Chapeau l’artiste !!

Habituellement, l’un des meilleurs joueurs de l’équipe, c’est Pendarvis Williams. Il n’a pourtant pas existé durant ce match. Mohamed Koné a lui aussi subit la loi défensive de Ryan Reid en inscrivant seulement 6 points. Une belle victoire en guise de beau cadeau de Noël.

 

3 – Quimper vs Rouen : le récital de Jackson

Encore un match à domicile, et encore une belle victoire dans un match très consistant. Face à une belle équipe de Rouen, invaincu à domicile depuis belle lurette, mais qui a plus de difficultés à gagner l’extérieur. Dans ce match, Jackson va être partout, au scoring, à la passe, aux rebonds. On pourrait même croire qu’il s’est dupliqué tellement il était présent en défense. André Spight, le sniper arménien de Rouen s’en souvient encore. Il dévie totalement à 3 points et termine le match avec un 2/9 derrière l’arc. De son côté, hormis 4 échecs à 3 points, Jackson déroule son jeu et distribue aux copains comme Djimrabaye et Moneke dans la peinture qui avait fort à prouver face au club qui l'avait licencié la saison dernière.

 

4 – Poitiers vs Quimper : le collectif pour éviter le piège

Avec 4 joueurs qui inscrivent au moins 10 points, les béliers ont mis en lumière la puissance de leur collectif. En sortie de banc, le capitaine Djimrabaye a été impérial dans ce match avec 7 points mais surtout 9 rebonds pour une évaluation de 15. Le match montre la qualité du banc de l’UJAP, l’un des meilleurs de la division. 27 points vont être marqués par le banc ce soir-là par Thomas, Djim, Brun, Duwiquet et Baptiste. Dans le 5 majeur, ça assure aussi malgré un début de match compliqué mais qui se décante dans le troisième quart-temps. Chima Moneke terminera MVP de la rencontre avec 19 points et 9 rebonds.

 

5 – Quimper vs Paris : Quimper est magique

Pour le premier match de la saison à domicile, l’UJAP avait mis les petits plats dans les grands pour cette première grande fête. Face à des gros CV comme Sy ou Boungou Colo, les hommes de Laurent Foirest ont tenu bon grâce à l’indiscipline des parisiens. Dans ce match, ils vont perdre 22 ballons mais ne se montreront davantage adroits que nos béliers. Dans le money-time, les quimpérois possèdent une toute petite avance et finisse par l’emporter dans les derniers instants sous l’impulsion de David Jackson. Pas forcément adroit, il véhiculera une sorte de sérénité dans ces derniers instants. Ce soir-là, Marinov inscrira aussi 10 points et Djimrabaye finira meilleur marqueur de l’équipe.

 

Etienne Le Pape

 

IMG_2546

CP : Daniel LETORT