Le debrief : Souffel – UJAP

 

Après deux victoires à la maison, les quimpérois ont pris vendredi la direction de l'Alsace pour aller défier les anciens rivaux d'une autre folle saison ujapiste, Souffelweyersheim. Situé à quelques minutes de Gries, les béliers venaient avec l'ambition d'infliger le même traitement à Souffel qu'à leurs voisins alsaciens.

Le résumé du match :

Une fois n'est pas coutume, l'homme de ce début de match, c'est Ryan Reid. A la manière d'un pousseur au bobsleigh à 4, le pivot a réalisé une belle entame avec deux paniers à la clé et une présence dans la raquette. Maladroit dans ce premier quart-temps, les quimpérois ont pu encore une fois compter sur une belle défense tout au long du premier acte qui a permis à Quimper de mener de deux unités après 10 minutes. Malgré le turnover opéré comme d'habitude par Laurent Foirest, les remplaçants ont fait le boulot à l'image de Torey Thomas, le petit bonhomme a réussi à capter quelques rebonds. Forcément, le meneur ayant récupéré le rebond, la contre-attaque s'est donc fait plus rapidement. Résultat, Lucas Dussoulier trouve enfin la mire à quelques secondes de la fin et convertit un beau 3 points. Tout cela permet donc à l'Ujap de prendre les devants grâce à une première bataille remportée aux rebonds (7 pour les locaux contre 11).

Mais les joueurs de Stéphane Eberlin n'en démordent et entament le second acte avec Sautier derrière l'arc. En difficulté en défense, les bretons serrent les vis à l'image de Pierre Brun, agressif dans tous les compartiments du jeu. En effet, sur une attaque adverse, il va chiper la belle de son adversaire pour donner la gonfle à Paul-Lou qui finit au lay-up. Sur l'attaque suivante, il montre une nouvelle fois les crocs avec un rebond offensif plus les deux points. Malheureusement, cette parenthèse positive va être épisodique avec des souffelweyersheimois qui profitent des écarts défensifs de leurs adversaires. Offensivement, ce n'est pas non plus la joie avec des joueurs qui partent au casse-pipe. L'UJAP se perd dans ses individualités et voit les locaux passer devant au score. Heureusement, David Jackson revient sur le terrain, calme le jeu et apporte beaucoup de sérénité. Les systèmes pensés par Laurent Foirest sont mieux appliqués ce qui permet à Charly Pontens de score. Une première fois au lay-up puis il insiste une seconde fois avec un 3 point qui fait mouche. Sur l'une des dernières offensives quimpéroises, Jackson loupe la mire et Labanca lance seul Staten en contre-attaque. Seul ? Pas vraiment, Kenny Baptiste revient à vive allure pour stopper le meneur US, une belle façon de fêter ses 20 bougies.

Les ujapistes reviennent avec un état d'esprit encore plus conquérant. Ce retard de 4 points ne leur fait pas peur et ils comptent bien le faire savoir. Si le temps n'était pas trop mauvais dehors, les joueurs de Souffel auraient mieux fait de prévoir un parapluie. Dans ce troisième quart-temps, c'est une pluie de 3 points qui va s'abattre sur eux. Charly Pontens va battre son record de la saison derrière la ligne avec 2 paniers à 3 points consécutifs qui font écho à celui inscrit dans le 2ème quart-temps. Il sera bien accompagné de Lucas et David qui vont eux aussi participer à la fête. Habitué à scorer, Moneke s'est cette fois-ci transformé en passeur avec 5 passes décisives dans le match. Avec ce quart-temps, très défensif, les quimpérois s'en sortent avec 11 points d'avance à 10 minutes du dernier buzzer.

Kenny Baptiste, auteur d'un beau match, lance les hostilités avec un 2+1 qui rassurent un peu plus tout le monde. Malgré tout, les déchets offensifs des béliers vont se succéder des joueurs qui comptent trop sur des individualités. Pendant 6 possessions, aucun point ne sera marqué côté quimpérois. Heureusement, ils tiennent la baraque au niveau défensif. Lorsque les locaux reviennent à 6 points à 5 minutes de la fin, notre coach prend un temps mort pour remobiliser les troupes et fait rentrer le duo Jackson-Moneke. Cela change la donne et l'attaque repart de plus belle. Le premier cité va provoquer la faute et permettre à son équipe de mener 61-67 avant que Moneke sur un ballon perdu adverse s'envole pour un dunk qui va terminer le match. Victoire 63 à 71 pour les ujapistes avec un objectif d'encaisser moins de 70 points encore réussi. Ce match conforte le fait que l'UJAP est la meilleure défense de la division.

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

 

Les 7 merveilles du monde !!!

Magnifique victoire de l'Ujap une fois de plus grâce à une belle réaction en seconde période. Tout l'effectif a été au rendez-vous dans cette première phase de la mission "promus" avec ce déplacement qui précède celui de Saint-Quentin. Après la choucroute, ça va être l'heure du dessert avec des délicieux cugnots, spécialité culinaire des Picards. Après ce match, la première partie de la saison sera terminée avec un bilan déjà fabuleux de 12 victoires voire 13. Attention tout de même à l'avant-dernier, ce match ressemble à celui de Poitiers, c'est un match de piège. Après ce "road-trip" comme aiment le dire les américains, les quimpérois reviendront à la maison pour affronter Denain en semaine puisque le match aura lieu le mardi 4 Février.

Vous avez la possibilité de réserver votre place dès maintenant ! Les trois derniers matchs se sont joués à guichets fermés alors pourquoi pas une quatrième fois ! : ➡️ https://actevents.fr/ujap-quimper/

 

Débrief par Etienne Le Pape

Jour
Heure
Minute
Seconde