Interview d’un entraineur : Mattéo Moenner

Comment es tu arrivé à l’UJAP Quimper ?

Je suis arrivé au club lorsque j’avais 8 ans, par l’intermédiaire d’amis d’école avec qui je jouais au basket lors des récréations. Je ne gagnais pas souvent alors j’ai pris ma première licence à l’UJAP et j’ai tout de suite accroché : les nouveaux copains, les entraînements du mercredi avec Sébastien, les déplacements pour aller jouer à l’extérieur le samedi …

Quel est ton rôle actuellement dans le club ?

C’est ma 12ème saison à l’UJAP, j’ai d’abord commencé en tant que joueur, de la catégorie U9 à sénior, puis Hans m’a proposé de l’aider à encadrer les plus petits en parallèle. Depuis j’ai passé mes diplômes d’entraîneur et gravis les échelons.
Aujourd’hui j’entraîne et coach l’équipe U13-1, qui évolue au niveau régional, pour la 2ème année consécutive. Je suis également l’assistant d’Hans sur l’équipe U18 France.
J’aime beaucoup passer du temps à la salle et rendre service aux joueurs motivés et qui ont des objectifs élevés pour les aider à accéder au plus haut niveau. Quand c’est le cas et que le travail effectué paye en match, c’est l’une des meilleures sensations pour un entraîneur.

Quels sont tes projets ?

Je me suis d’abord fixé comme objectif de finir ma licence STAPS car il est important d’avoir un diplôme post-bac afin d’avoir un maximum d’opportunités en sortant de l’école, même si c’est parfois dur de ne pas être tous les soirs à la salle pour l’entraînement. C’est un mal pour un bien.

Sur le plan basket, il s’agit déjà de continuer à entraîner et apprendre aux côtés d’entraîneurs plus expérimentés et plus qualifiés que moi.
L’objectif que l’on se fixe chaque saison avec l’ensemble des coachs est de donner du plaisir aux joueurs qu’on entraîne, avec la volonté d’aller chercher des résultats sur le plan régional ou national et de former des joueurs pour qu’ils puissent intégrer le centre de formation dans les années à venir, voir l’effectif professionnel quant aux U18.

Individuellement, je ne me fixe pas de limites : continuer à passer mes diplômes, entraîner au plus haut niveau possible et aider les joueurs à atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés, pour pourquoi pas un jour pouvoir vivre de ma passion.

Un conseil pour les gens confinés ?

Malgré les temps qui courent, il faut réussir à tirer le positif de la situation actuelle : se reposer, profiter de ses proches, ranger sa chambre…
Mais aussi profiter de la grande quantité de temps libre pour essayer de devenir meilleur : travailler physiquement ou sur des points sur lesquels on veut progresser individuellement, lire pour s’inspirer d’autres sportifs…
Sans oublier la partie scolaire !

Soyons solidaires et positifs pour faire passer cette période au plus vite et pour pouvoir profiter de la fin de saison !